Petit cas d'arbitrage durant le tournoi de Calade

Suivi des résultats des équipes du club
Répondre
Avatar du membre
Seb
admin
Messages : 3133
Enregistré le : mar. 13 mars 2007, 15:33
Localisation : Mions

Petit cas d'arbitrage durant le tournoi de Calade

Message par Seb » lun. 10 mai 2010, 11:52

Tout d'abord une explication.
Je poste ce sujet dans la partie privative du site afin de ne pas alimenter les discussions à n'en plus finir sur internet. France échec c'est bien mais Corbas c'est mieux non !!! :D :D
Mais à mon avis le cas est intéressant et instructif! Avec l'arbitrage on peut se faire des nœuds au cerveau ! :x :x

Durant le tournoi de Calade Samedi entre deux joueurs un cas d'arbitrage intéressant s'est produit.
Le match disputé entre le joueur A et le joueur B se déroule sans problèmes
Le joueur A tombe au temps mais le joueur B ne le voit pas.

Là pas de problème le match continu. L'arbitre n'intervient pas normal dans un tournoi en rapide. A ce moment là le joueur B fait un coup illégal.
Le joueur A qui est tombé appelle l'arbitre et dit coup illégal !

Première question que doit faire l'arbitre ? J'avoue que j'ai été sec sur le coup par chance je n'étais pas l'arbitre! Si il intervient peut il ajouter les 2 minutes? Ou prononcer la partie perdue?

Alors que l'arbitre s'apprête à ajouter les deux minutes, le joueur B, qui n'avait pas appuyé sur la pendule tombe lui aussi.

L'arbitre a accordé partie gagnée au joueur A avant de se réaviser après palabres et finalement de donner nul, ce qui me parait être la bonne décision, mais j'ai peut être tout faux !

a mon avis un cas interessant à débattre non ?

Avatar du membre
Brice
admin
Messages : 437
Enregistré le : sam. 26 sept. 2009, 17:50

Message par Brice » lun. 10 mai 2010, 13:47

Le joueur B ne s'intéresse pas à sa pendule alors que c'est important :
- il ne voit pas que A est tombé
- il n'appuie pas sur sa pendule

Je pense que le point aurait dû être accordé à A, car il bénéficie de 2 minutes avant que le drapeau de B soit tombé.

Si B n'était pas tombé pendant l'intervention de l'arbitre, il n'aurait eu qu'une poignée de secondes face à 2 minutes adverses. Il aurait perdu.

Si l'arbitre accorde la nulle, c'est qu'il a considéré qu'il pouvait intervenir à la place des joueurs.

Avatar du membre
Obelix
Messages : 727
Enregistré le : mar. 16 mai 2006, 0:50

Message par Obelix » lun. 18 oct. 2010, 19:07

Il n'y a pas de coup illègal !

en effet pour qu'un coup soit illègal il faut qu'il soit achevé et donc que le joueur ait appuyé sur la pendule.

Le joueur qui a appelé l'arbitre alors que le temps de son adversaire tourne peut être sanctionné.

Avatar du membre
Bibi
Messages : 393
Enregistré le : sam. 26 sept. 2009, 7:19
Localisation : Corbas

Message par Bibi » lun. 18 oct. 2010, 20:36

Depuis quand un coup illégal entraîne-t-il la perte de la partie en rapide ? :roll:

Avatar du membre
BOURIN
békhatre
Messages : 209
Enregistré le : mer. 17 mai 2006, 21:07
Localisation : là.

Message par BOURIN » mar. 19 oct. 2010, 13:55

Pour moi, le joueur A est en tord, il doit attendre que le B ai fini d'appuyer sur la pendule et ensuite il doit la stopper pour appeler l'arbitre. De plus il etait déjà tombé, rien n'est en sa faveur.
YEAI.

Avatar du membre
Brice
admin
Messages : 437
Enregistré le : sam. 26 sept. 2009, 17:50

Message par Brice » mar. 19 oct. 2010, 21:33

Obelix a écrit :Il n'y a pas de coup illègal !

en effet pour qu'un coup soit illègal il faut qu'il soit achevé et donc que le joueur ait appuyé sur la pendule.

Le joueur qui a appelé l'arbitre alors que le temps de son adversaire tourne peut être sanctionné.
C'est étonnant d'aller jusqu'à la sanction, surtout qu'une pièce lâchée ne peut pas être reprise donc il n'y a aucune surprise sur l'issue du coup. La situation légale serait alors : le joueur fait un coup illégal mais n'appuie pas sur la pendule. Son adversaire, tout sourire, lui enjoint d'appuyer dans un geste courtois et bienveillant. Le coup enfin achevé, l'adversaire se renfrogne, interrompt la pendule et appelle l'arbitre. Je trouve cette situation assez grotesque.

L'important c'est l'enchaînement des faits. La première illégalité est commise par B, donc c'est B qui doit être sanctionné.

Avatar du membre
Obelix
Messages : 727
Enregistré le : mar. 16 mai 2006, 0:50

Message par Obelix » mer. 20 oct. 2010, 1:19

FAUX ! ARCHIFAUX!!!

Reprenons:

1) Un joueur joue un coup illègal en ayant appuyé sur la pendule, le coup est terminé et son adversaire est dans son droit lorsqu'il appelle l'arbitre.
2) Le joueur n'a pas appuyé sur la pendule. Il n'y a pas encore coup illègal, s'il reprend son coup avant d'appuyer....et oui,l'article 45 est clair, si aucun coup légal ne peut être joué avec la pièce touchée, le joueur joue un autre coup .
4.5 Si aucune des pièces touchées ne peut être bougée ou prise, le joueur peut jouer n’importe quel
coup légal


pour les partie rapides le texte est encore plus précis:

A.4.c. Un coup illégal est achevé quand la pendule de l’adversaire a été déclenchée. L’adversaire
est alors autorisé à réclamer que le joueur a achevé un coup illégal, avant que le demandeur
n’ait lui-même joué son coup. L'arbitre n’interviendra qu’après une telle réclamation.
Cependant, si les deux rois sont en échec ou que la promotion d’un pion n’est pas achevée,
l’arbitre interviendra, si possible

reste le problème de l'appel à l'arbitre lorsque l'adversaire est au trait (sa pendule court encore)
l'arbitre (il voit tout) constate que le temps du joueur contre qui la réclamation de coup interdit est portée n'a pas achevé son coup puisque le temps court toujours il peut à l'instant ou le second drapeau tombe déclarer la partie nulle (article A.4.d. iii)
Il peut aussi arréter la pendule en arrivant sur le terrain du conflit, considérer que l'appel à l'arbitre est injustifié puisqu'il n'y a pas de coup interdit (voir plus haut) en extrapolant l'article 6.12.c) sur l'appel à l'arbitre:
d) Si un joueur arrête la pendule pour chercher l’assistance de l’arbitre, l’arbitre déterminera si cet
arrêt de la pendule est justifié. S’il est évident que le joueur n’a pas de raison valable d’arrêter
les pendules, le joueur sera pénalisé selon l’article 13.4


l'adversaire à fait pire qu'arréter la pendule pour appeler l'arbitre, il a appelé l'arbitre sur le temps de l'adversaire.

courrons donc à l'article 13.4 :
13.4 L’arbitre peut donner une ou plusieurs des pénalités suivantes :
a) avertir,
b) augmenter le temps restant de l’adversaire,
c) diminuer le temps restant du joueur incriminé,
d) déclarer la partie perdue,
e) diminuer les points marqués dans la partie par le joueur incriminé,
f) augmenter les points marqués par l’adversaire dans la partie jusqu’au maximum prévu pour
cette partie,
g) expulsion de la manifestation.


petit complément pour la route:
12.6 Il est interdit de distraire ou de déranger l’adversaire de quelque manière que ce soit. Ceci inclut
les demandes injustifiées, les offres de nulle injustifiées ou l’introduction d’une source de bruit
dans la zone de jeu.

Avatar du membre
Brice
admin
Messages : 437
Enregistré le : sam. 26 sept. 2009, 17:50

Message par Brice » mer. 20 oct. 2010, 10:18

Merci pour ces précisions, c'est très clair. C'est intéressant de voir comme un détail que je croyais anodin (appuyer sur la pendule) peut être déterminant.

On peut donc lâcher sa pièce et reprendre son coup avant d'appuyer sur la pendule s'il s'avère que ce coup s'apprête à être illégal et c'est tout à fait légal. Bon à savoir.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités